ISIS santé

Rejoignez l’université ISIS le succès est à votre portée !

Le Technicien supérieur biomédical travaille sous la responsabilité de l’ingénieur biomédical, dans le service biomédical qui dépend soit de la direction des services techniques, soit de la direction des services économiques.

Les diplômés pourront exercer dans les laboratoires de recherche, des laboratoires d’analyses biologiques moléculaires ainsi que dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique ou agro-alimentaire en qualité d’assistant de production et assistant recherche et développement.

  • Assurer la maintenance du matériel.
  • Faire le suivi du parc.
  • Assurer la sécurité des personnes et des matériels.
  • Former et informer les utilisateurs, communiquer.

Coordonner la fonction maintenance

La spécificité en médecine Urgence et Réanimation réside dans la rapidité de la prise en charge des patients dans la démarche diagnostique, la stratégie thérapeute et de la mise en œuvre des soins infirmiers spécifiques ainsi que l’orientation des patients vers les services adéquats.

Cette formation s’adresse aux équipes de soignants d’un même service et a pour objectif de leur faire mieux maîtriser les situations d’urgence en fonction de leur compétence dans le cadre des obligations professionnelles et institutionnelles. Il s’agit donc d’une formation en équipe. Elle permet à l’ensemble des agents du service de se former aux premiers gestes d’urgence.

L’objectif principal de formation des Licenciés en Urgence et Réanimation est de transmettre aux candidats à ce diplôme une compétence professionnelle spécifique dans l’évaluation et la prise en charge de toutes situation d’urgence et détresses vitales en milieu intra ou extra hospitalier, quels que soient la pathologie en cause et l’âge de la victime.

L’apprentissage de cette compétence doit être conçue au sein d’une équipe pour s’articuler aux missions spécifiques de chacun des intervenants et partenaires et se conformer aux dispositions légales, celles notamment conférant aux médecins, la responsabilité exclusive des décisions diagnostiques et thérapeutiques.

La formation des licenciés en Urgences et Réanimation visera ainsi à mettre aux candidats de :

  • Assurer les premiers secours à toutes les situations d’urgence.
  • Reconnaître un état ou une menace de défaillance vitale.
  • Organiser le ramassage et le transport des patients.

Mettre en place, utilisé et surveillance les différents dispositifs techniques nécessaires à l’état de chaque patient.

Elaborer un plan de soins et de surveillance pour chaque patient.

Participer à l’identification des causes des défaillances vitales et autres situations urgentes ainsi qu’à l’élaboration et la mise en œuvre des thérapeutiques qu’elles requièrent.

Identifier les critères de gravité.

La formation des licenciés en Urgence de biotechnologie utiles à la maintenance des équipements biomédicaux des structures d’urgence et de soins intensifs.

Acquisition d’éléments de biotechnologie utiles à la maintenance des équipements biomédicaux des structures d’urgence et de soins intensifs.

Apprentissage des stratégies de lutte contre les infections  nosocomiales.

Initiation à la gestion des ressources humaines et matérielles des structures d’urgence et de besoins intensifs ainsi qu’à leur organisation.

Initiation à la notion d’évaluation de la qualité des soins et de leurs couts au sein des structures d’urgence et de soins intensifs.

Sensibilisation à l’importance de la communication avec les patients, les familles, les membres de l’équipe soignante ainsi que les partenaires hospitaliers ou extra-hospitaliers.

Sensibilisation aux psychologiques déontologiques et éthiques spécifiques à la pratique de l’Urgence et la Réanimation et des soins intensifs.

Le manipulateur en électroradiologie médicale exercera sa profession dans une unité de diagnostic ou de soins où il assurera les contacts préliminaires, l’accueil et la prise en charge du patient. Il mettra en œuvre, sous la responsabilité du médecin, les principales techniques d’imagerie médicale et de radiothérapie. Il transcrira les comptes rendus d’examens et de traitements et participera au transfert des données.

La profession d’infirmier est très diversifiée. Elle s’exerce en secteur libéral ou en qualité de salarié dans les établissements d’hospitalisation publics ou privés, les établissements sociaux ou médico-sociaux, les établissements scolaires, les entreprises…

L’hygiène regroupe l’ensemble des mesures et gestes permettant la préservation de la santé et la prévention des infections. Les dernières décennies ont montré à quel point l’hygiène est importante pour la santé autant au niveau privé que sur le lieu de travail. En effet, afin de limiter au mieux les risques de maladies et de réduire les absences et les désagréments, tous les milieux professionnels doivent respecter un certain niveau d’hygiène.

Les formations en hygiène développent différentes compétences selon la spécialité choisie. Les apprentissages d’ordre plus général apprennent aux stagiaires de comprendre le fondement des règles d’hygiène, de faire prendre conscience des risques liés aux dérives et d’optimiser les pratiques quotidiennes. Les stagiaires suivant des formations spécialisées seront capables d’analyser les risques liés à une mauvaise hygiène dans leurs secteurs respectifs ainsi que de connaitre toutes les normes en vigueur pour exercer leurs professions.

La Secrétaire Documentaliste Médicale est chargée des travaux de secrétariat, d’organisation, d’information et de documentation du service d’affectation :

  • Assure les travaux de sténodactylographie nécessaires à la tenue d’un secrétariat médical à jour correspondance, rapports, notes de service, résumés d’observations, compte-rendu, expertise etc. ….
  • Assure les travaux de classements des documents pour permettre une recherche rapide en vue d’une réutilisation en cas de besoin.
  • Chargée de la préparation et de l’organisation de réunions scientifiques, Techniques ou séminaires.
  • Chargée de la tenue des dossiers, de leur circulation à travers les utilisateurs ainsi que de leur archivage en l’absence d’une archiviste.
  • Accueille et renseigne le public avec courtoisie et efficacité et fait preuve d’une absolue discrétion tout au long de son activité dans le service.

Actualise et développe ses connaissances et ses compétences par la formation continue et par toute autre initiative personnelle, suit l’évolution de la profession.

Préparer l’étudiant à intégrer le corps des Masseur-Kinésithérapeutes et à être autonome dans l’exercice de sa profession tout en sachant travailler en lien avec les autres professions de Santé.

Le Physiothérapeute prend en charge l’ensemble des soins donnés en rééducation. Il établit les bilans physiothérapeutiques, planifie et administre les traitements des affections courantes sur ordonnance médicale.

 

Le Licencié de la santé en Physiothérapie doit être capable de :

  • Exécuter les techniques de soins de base nécessaires en milieu de rééducation et professionnelle s a la pathologie médico-chirurgicale.
  • Assurer et planifier l’organisation de son travail en collaboration avec les médecins du service.
  • Etablir les bilans physiothérapiques appropriés et rédiger un dossier de suivi en physiothérapie scientifiquement et médicalement exploitable pour chaque malade pris en charge.
  • Participer et suivre la visite médicale pour informer l’équipe soignante de l’évolution du malade pris en charge.
  • Entretenir des rapports de confiance avec le malade et son entourage afin de faciliter la mise en  application du programme de rééducation.
  • Planifier et administrer le traitement physiothérapique des affectations courantes, sur prescription médicale.
  • Assurer le suivi et la surveillance des malades appareillés.
  • Analyser l’équipement nécessaire en rééducation en vue de son utilisation pratique et assurer sa maintenance.
  • Apprécier les problèmes sanitaires de la population en identifiant les principales affectations dans le pays.
  • Participer à l’encadrement en stage et la formation des étudiants en physiothérapie.
  • Participer avec l’équipe soignante à l’élaboration d’un programme de formation continue scientifique.
  • Faciliter la réhabilitation sociale et professionnelle du malade par ses conseils et son rôle éducatif.

Développer et maintenir un climat de coopération avec tous les membres de l’équipe soignable.

Le licencié en Anesthésie et Réanimation est un adjoint indispensable du médecin anesthésiste et du médecin chirurgien.

A l’issue de sa formation, le licencié en anesthésie doit :

*Contribuer à la réalisation de l’anesthésie et assurer la surveillance du patient.

*Mettre en œuvre sa spécialisation en réanimation lors de transports sanitaires, pour la prise en charge des patients aux services de surveillance et/ou soins intensifs ainsi que pour répondre à des situations de détresse vitale en milieu hospitalier ou extrahospitalier.

Un anesthésiste doit être rigoureux et garder son sang-froid en cas de situations stressantes mettant en danger la vie du patient. Il fait preuve d’une grande réactivité et d’une solide capacité d’adaptation.

Il doit aimer le travail en équipe. L’activité du réanimateur implique un contact permanent avec les équipes soignantes (infirmiers, aides-soignants…), chirurgicales et médicales et avec les étudiants (internes et étudiants hospitaliers).

Les évolutions du système de santé (offre de soins diversifiée, connaissances médicales et technologiques renforcées, contraintes économiques pesantes…) se répercutent sur les qualifications, les savoirs et les compétences de la profession infirmière.

La fonction infirmière comprend l’analyse, l’organisation et l’évaluation des soins infirmiers soit sur prescription médicale, soit dans le cadre du rôle propre infirmier. L’infirmier assure les soins infirmiers avec la collaboration d’aides soignants, d’auxiliaires de puériculture ou d’aides médico-psychologiques qu’il encadre, dans la limite de leur qualification. Il a également un rôle de prévention, d’information et d’éducation de la santé.

La profession d’infirmier est très diversifiée. Elle s’exerce en secteur libéral ou en qualité de salarié dans les établissements d’hospitalisation publics ou privés, les établissements sociaux ou médico-sociaux, les établissements scolaires, les entreprises…